Prévention multimodale du suicide

En France, le projet CQFDI a pour objectif de mettre en oeuvre une stratégie multimodale de prévention du suicide tout en complétant le dispositif de veille VigilanS. Cette approche multimodale consiste à déployer un ensemble d’actions concertées et simultanées dirigées à la fois vers la population générale, vers les groupes à risque et vers les individus à risque élevé.

Les stratégies multimodales gagnent du terrain.

Elles s’intègrent de plus en plus dans les stratégies nationales de prévention du suicide car prouvent leur efficacité sur la prise en charge des conduites suicidaires.
Ainsi, de nombreuses expériences basées sur l’utilisation des approches multimodales ont démontré leur impact positif sur la réduction du taux de suicide et tentatives de suicide. Par exemple, le programme déployé à Nuremberg en 2000 était à l’origine de l’Alliance Européenne contre la Dépression (European Alliance against Depression, EAAD), qui se déploie aujourd’hui à l’échelle européenne, sous la coordination du Pr Ulrich Hegerl. L’idée principale est de combiner plusieurs approches à la fois :

  • la formation des médecins généralistes au repérage et prise en charge des patients à risque
  • la campagne de sensibilisation du grand public sur la dépression et la consultation de ressources professionnelles, en collaboration avec les médias locaux
  • la formation des différents groups ciblés (enseignants, prêtres, personnel des services sociaux et de santé de première ligne, des organismes communautaires, médias locaux)
  • le soutien des groupes à risque (déprimés, suicidants et proches)


CQFD-I (Coopération Québec-France contre la Dépression et l’Isolement) est un projet de coopération internationale entre la France et le Québec qui vise à évaluer l’efficacité d’une stratégie de prévention multimodale du suicide. Sur le territoire français, le projet est porté par Pr Walter, chef de pôle psychiatrie du CHRU de Brest avec le soutien de l’ARS Bretagne. Sur le territoire québécois c’est le Ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que le Centre intégré de santé et des services sociaux de l’Outaouais (CISSS) qui supervisent le projet. Durand la période d’intervention, le programme sera déployé dans la ville de Brest (Brest métropole) en France et la région d’Outaouais au Québec.




Le programme CQFD-I combine trois approches :

Vers la population générale : La stratégie universelle d’information et de prévention, sous forme d’un site internet destiné au grand public

Le site internet franco-québécois mieuxdansmatete.org vise à améliorer les connaissances en matière de dépression et d’isolement social et informer sur les ressources dont les personnes en souffrance peuvent s’en saisir. Plusieurs vidéos de témoignage permettent de découvrir les différents signes de la dépression, le rôle de la famille dans la détection de ses symptômes et la prise en charge de leurs proches ainsi que les solutions pour combattre la dépression et briser l’isolement.
D’autre part, les professionnels de santé peuvent y retrouver des informations utiles sur les formations proposées ainsi que des vidéos d’information sur la prise en charge de personnes à risque.
 

Vers les groupes à risque : La stratégie sélective vise à améliorer les propositions de soins offertes aux personnes qui souffrent de dépression ou en situation d’isolement social, chez lesquelles il existe un risque suicidaire.

De ce fait, les formations au repérage précoce des signes de dépression et d’isolement sont proposées aux professionnels de santé et travailleurs sociaux qui interviennent dans la prise en charge de patients à risque. Dans le cadre de la phase expérimentale du projet, ces formations sont proposées aux professionnels de santé de Brest métropole.

  • la formation e-learning développée et accessible sur le site du CHEM
  • la formation présentielle MG Form pour les médecins généralistes :
  • la formation d’Intervention de Crise pour les professionnels du pôle de psychiatrie de l’hôpital de Brest et des travailleurs sociaux

Pour plus d’information concernant les formations, merci de consulter le site web : https://mieuxdansmatete.org/professionnels.html
 

Vers les individus à risque élevé : Stratégie ciblée qui vise à maintenir un lien grâce au programme de veille VigilanS et offrir un service de suivi intensif auprès des personnes ayant fait une tentative de suicide ou en danger grave de passer à l’acte.

Le suivi intensif consiste en une série de consultations rapprochées, toutes les semaines, sur 3 à 12 semaines après le geste suicidaire. Le nombre de consultations prévues varie selon le risque de récidive et l’origine de la crise suicidaire. Ces consultations sont assurées par les médecins généralistes qui ont accepté de participer au programme et ont été formés, les psychiatres libéraux volontaires ainsi que les CMP du secteur.



Contacts

Pour plus d’information sur le projet CQFDI, merci de nous contacter par e-mail à l’adresse suivante : cqfdi@chu-brest.fr